Ivan Commaincas

“…par sa palette aux gammes de verts délicats, Ivan Commaincas réussit à bannir toute agressivité et nous propose des paysages sereins et authentiques…”

                                                                         Gaston Thièry 1998

 

<<…Commaincas sait traduire avec une grande sensibilité nos paysages limousins et en sublimer toute la poésie…La légèreté de la touche, les tons doux et les horizons diaphanes créent une atmosphère romantique qui donne irrésistiblement envie de découvrir les sites…>>

Jean Louis Dutreix
Le Populaire du Centre – 16 octobre 1999

 

<<…Sensible à l’évocation de la nature, son principal modèle, il excelle dans la transcription de paysages chers à nos cœurs et c’est tout naturellement que la vallée de la Creuse a capté son regard. Il oeuvre pour le renouveau de l’école de Crozant et pour la continuité du paysagisme qui s’y rattache.
De très nombreuses expositions ont accueilli ses toiles en France et à l’étranger.
La sensibilité et le légèreté de la touche, au service des tons les plus doux, crée dans ses œuvres une atmosphère naturelle et romantique où le regard s’évade à travers des brumes.Adepte du couteau qu’il manie avec légèreté et assurance, soucieux de la primauté du dessin, Ivan Commaincas est et reste un fidèle du “petit format”, un genre qui lui sied bien…>>

Pierre Noailhac

 

Ivan Commaincas, peintre paysagiste de la vallée de la Creuse, reste sans cesse à la recherche de l’âme des paysages:
<< Bien sûr, la délicatesse et la sérénité du trait, bien sûr, la finesse de la palette, la vérité troublante des couleurs apparaissant telles que nous les ressentons, le choix des sites qui laisse surgir la création. Mais surtout, ce rendu de l’insondable, déposé comme un voile sur chaque oeuvre. Seule la découverte de l’imperceptible provoque un tel écho dans le regard..>>

Christine Guillebaud

 

<<…conseillé à ses débuts par Gaston ThièryCommaincas est resté très méthodique. Il maîtrise pleinement son art pour exprimer sa singularité dans des paysages sans pittoresque excessif , révélateurs de la Vallée de la Creuse et du Plateau de Milllevaches. Commaincas suit son chemin, en toute liberté, à son rythme… Il incarne l’Ecole de Crozant d’aujourd’hui dans ce qu’elle a de meilleur …>>

Robert Guinot
La Montagne – 1er août 2012